Edito APLV

Près de 6 % des enfants souffriraient d’allergie alimentaire en France

 

Elfe est la première étude longitudinale française d’envergure consacrée au suivi des enfants (santé, scolarité, environnement social et familial, etc.). Plus de 18 000 enfants nés en 2011 (en Métropole) ont été inclus dans cette étude et seront suivis sur une durée de 20 ans. Les résultats de cette étude ont permis la publication d’une centaine d’articles à ce jour parmi lesquels un récent article décrivant la prévalence de l’allergie alimentaire chez les enfants de 0 à 5,5 ans. Ses auteurs se sont également intéressés aux allergènes alimentaires les plus fréquemment incriminés ainsi qu’à la prévalence des allergies multiples. A l’occasion de cette livraison automnale, nous vous proposons également de découvrir les recommandations actualisées du réseau GA2LEN (Global Allergy and Asthma European Network) dans la prise en charge de l’allergie alimentaire.

Actualités médicales JIM

JIM

Le réseau GA²LEN précise ses recommandations pour la prise en charge de l’allergie alimentaire

Le réseau GA2LEN précise ses recommandations pour la prise en charge de l’allergie alimentaire   Dans un passé pas si lointain, la seule option pour les personnes présentant une allergie alimentaire était l’éviction de l’aliment incriminé et, pour certaines allergies IgE médiées, de disposer en permanence d’adrénaline en cas d’anaphylaxie. Les choses ont changé et les options de prise en […]

JIM

La dermatite atopique favorise la survenue d’une allergie alimentaire 

La dermatite atopique favorise la survenue d’une allergie alimentaire    Plus d’un tiers des patients atteints de dermatite atopique modérée à sévère présentent aussi une allergie alimentaire. S’il est important d’identifier l’allergène responsable et de l’exclure, l’éviction inappropriée d’aliments peut en revanche avoir de graves conséquences, parmi lesquelles le retard de l’acquisition de la tolérance alimentaire, les carences, des dépenses […]

JIM

Prick-by-prick au lait de vache, un test fiable pour prévoir le résultat du TPO

Le test de provocation orale (TPO) reste le gold-standard pour affirmer le diagnostic d’une allergie aux protéines de lait de vache. Toutefois, le nombre d’enfants allergiques est en augmentation, comme le sont les délais de consultation chez les allergologues. Il peut donc être utile pour un praticien de premier recours de disposer d’un test pratique, rapide et peu coûteux, pour […]

Congrès

Retrouvez les comptes-rendus des sessions présentées lors des JIRP

- Prévention de l'allergie de l'enfant : de l'exclusion à la tolérance
- Réintroduire les protéines de lait de vache, est-ce possible en pratique de ville ?

E - conférences