Edito APLV

Le bon aliment au bon moment !

 

Et non il ne sera pas question de chrono-nutrition dans cette newsletter mais de diversification alimentaire ! En effet, ce sujet, qui parait banal à première vue, continue à faire couler beaucoup d’encre. D’où l’intérêt de se pencher concrètement sur la façon dont la diversification doit être organisée entre 4 et 6 mois. Pas si simple. « Le bon aliment au bon moment » peut en effet varier en fonction du type d’allaitement et du risque allergique de l’enfant…

Les aliments -à exclure cette fois- sont également à la UNE dans notre 2e article qui traite du SEIPA. Une allergie alimentaire mal connue dont le diagnostic est encore trop tardif.

Bonne lecture sur aplv.fr !

L’équipe Allergie NUTRICIA

 

Actualités médicales JIM

JIM

La diversification alimentaire, c’est préférable entre 4 et 6 mois

visuel sur la diversification

Dans les années 90, la prévention des allergies alimentaires impliquait l’éviction des aliments allergisants pour les enfants à haut risque (ayant un antécédent familial d’atopie chez un parent du premier degré), et parfois même pour leur mère pendant la grossesse et l’allaitement. Le lait de vache devait par exemple être évité jusqu’à 12 mois et les œufs ne devaient pas […]

JIM

Contre l’allergie alimentaire, adoptez un chien !

La prévention des allergies est devenu un enjeu majeur pour enrayer leur progression. Le rôle du microbiome semble de plus en plus évident dans le développement de certaines manifestations allergiques, comme la dermatite atopique, l’atopie et le wheezing. Certaines conditions, comme la naissance par césarienne ou un traitement antibiotique perturbent son développement et sont associés à une augmentation du risque […]

JIM

Le stress maternel a-t-il un rapport avec l’allergie alimentaire de l’enfant ?

L’allergie alimentaire affecterait entre 3 % et 6 % des enfants et son incidence serait en augmentation. De nombreux travaux sont consacrés à la compréhension de leur survenue. Parmi l’une des causes possibles, le stress maternel, fréquent pendant la grossesse. En zone urbaine, le stress prénatal affecterait plus de 75 % des femmes. Il a été associé à l’atopie, à travers l’activation […]

Congrès

Retrouvez les comptes rendus des sessions présentées lors du congrès de la SFP 2019

- deux comptes-rendus de sessions : l’une sur le microbiote intestinal et l’autre sur les rectorragies du nouveau-né,
- la vidéo du symposium : microbiote intestinal, intérêt des Pré et Probiotique (modérateur : Thierry Lamireau et orateurs : Florence Campeotto et Hugues Piloquet)

E - conférences