Edito APLV

Entre réponses immunitaires et microbiotes, mon cœur balance

 

Les crises d’asthme aux manifestations cliniques diverses et variées sont l’un des motifs les plus fréquents d’hospitalisation de l’enfant. La diversité de ces manifestations pourrait être expliquée par différents dysfonctionnements des réponses immunitaires aux virus ou bactéries pendant ces crises. La meilleure compréhension de la physiopathologie de cette maladie ne peut qu’étendre le champ de la médecine personnalisée en allergologie.

 

Contrairement à l’asthme, l’impact de l’environnement sur la prévention de la rhinite allergique a très peu été étudié. Pour palier à ce manque, une équipe germano-finlandaise a suivi de la naissance à l’âge de 10 ans des enfants évoluant soit dans un milieu rural ou urbain et ... fait étonnant, l’effet protecteur de la diversité bactérienne dans la petite enfance ne semble pas réservé à l’environnement de ferme !

 

Enfin, que diriez-vous de plonger avec le Dr Niels Van Best au cœur du microbiote intestinal afin de mieux comprendre son implication dans le développement de l’allergie et de découvrir quelques secrets sur les mécanismes immuns de l’allergie alimentaire avec le Dr Alexandra Santos (congrès 2021 de l’EAACI) ?

 

 

Bonne lecture sur aplv.fr !

 

L’équipe Allergie NUTRICIA

 

Actualités médicales JIM

JIM

La réponse immunitaire et le microbiote, les futures cibles thérapeutiques dans l’asthme

Les crises d’asthme sont l’un des motifs les plus fréquents d’hospitalisation de l’enfant et souvent un marqueur de la progression de la maladie. Les épisodes d’asthme aigu sévère sont favorisés par des interactions entre virus et bactéries, les facteurs de risque personnel (terrain génétique, atopie) et les facteurs environnementaux. Le rôle de chacun de ces éléments et leurs interrelations demeurent […]

JIM

L’exposition à la poussière de maison réduit-elle le risque de rhinite allergique ?

Les recherches épidémiologiques ont établi une association inverse entre une enfance passée dans un environnement de ferme et le risque d’asthme et d’atopie. Le contact avec les animaux et la consommation de lait cru seraient particulièrement impliqués dans la réduction du risque d’asthme et d’allergie. Peu de travaux ont toutefois été consacrés au rôle de l’environnement dans la protection contre […]

JIM

Allergie alimentaire : priorité à l’histoire de la maladie

Dans plusieurs pays européens, 19 % des adultes et 25 % des enfants disent présenter une allergie alimentaire. La prévalence réelle est toutefois inférieure. Les recommandations de l’Académie européenne d’allergie et d’immunologie clinique (EAACI) soulignent l’importance des antécédents du patient pour établir la probabilité de l’allergie alimentaire à partir des déclarations des patients, mais reconnaissent l’absence d’études évaluant la fiabilité […]

JIM

Proctocolite allergique : la tolérance au lait est acquise avant 9 mois

La proctocolite allergique induite par les protéines alimentaires (PAIPA) est le premier diagnostic évoqué devant des selles sanglantes survenant chez un enfant nourri au lait de vache. Selon certains travaux, l’allergie alimentaire ne serait pourtant pas responsable de la majorité de ces cas de saignements mais si elle s’avère impliquée, une question se pose : quel est le moment idéal […]

Congrès

Retrouvez les comptes-rendus des sessions présentées lors des JIRP

- Prévention de l'allergie de l'enfant : de l'exclusion à la tolérance
- Réintroduire les protéines de lait de vache, est-ce possible en pratique de ville ?

E - conférences