Edito APLV

Prévenir l’allergie alimentaire en se concentrant sur la barrière cutanée

 

« Mieux vaut prévenir que guérir », voici le principe de base de la médecine chinoise et qui peut être appliqué à l’allergie alimentaire dont le traitement préventif est tout aussi essentiel que le curatif. La dermatite atopique, première manifestation allergique chez le jeune enfant, a été fortement associée au risque de sensibilisation allergique alimentaire (entre autres). Prévenir l’allergie alimentaire en se concentrant sur la barrière cutanée est une approche de plus en plus discutée et nous vous proposons une revue pour vous faire votre propre avis sur le sujet.

La prévention est également au cœur de la conférence scientifique internationale (virtuelle) de l’organisation mondiale de l’allergie (WISC) qui vient tout juste de se clôturer et que nous proposons en exclusivité dans notre livraison du mois de Juillet. Vous y retrouverez notamment une mise au point sur l’implication du « farm living » et des communautés microbiennes dans l’allergie et l’asthme.

Et puisque c’est l’été et que nous pouvons enfin nous promener plus sereinement, vous cueillerez bien quelques framboises pour accompagner la formulation Neocate® Spoon ? Nous vous avons d’ailleurs concocté une belle saga pour mieux comprendre, en vidéo, comment l’utiliser, à quels patients le conseiller et quels bénéfices cliniques pour ces derniers ! Le Dr De Boissieu vous en parle dans ce premier épisode : la saga de Neocate Spoon

Bonne lecture sur aplv.fr !

L’équipe Allergie NUTRICIA

Actualités médicales JIM

JIM

L’allergie au lait est la plus pénible des allergies alimentaire

L’impact de l’allergie alimentaire sur différents aspects de la qualité de vie des enfants et de leur famille a été bien décrit et semble plus important que celui d’autres pathologies chroniques. Les contraintes imposées à l’enfant et son entourage sont d’autant plus nombreuses qu’il existe des allergies à plusieurs aliments. Une équipe Canadienne s’est demandé, dans ce cas précis, si […]

JIM

Allergie alimentaire : quand la barrière cutanée fait défaut

La dermatite atopique est la première manifestation d’allergie chez le jeune enfant. Elle est aussi fortement associée au risque de sensibilisation allergique, à la fois pour les allergènes aériens et alimentaires. Une allergie alimentaire survient en effet chez 30 % à 50 % des enfants de moins de 3 mois présentant une dermatite atopique nécessitant l’application de topiques stéroïdiens. De […]

JIM

Microbiote du lait maternel : facteur essentiel de la colonisation intestinale du nourrisson

L’allaitement maternel est l’alimentation idéale pour le nouveau-né. A côté des nutriments essentiels, les cellules immunitaires et les composants bioactifs confèrent au lait maternel des effets anti-inflammatoires, anti-infectieux et probiotiques. Il a été démontré que la colonisation de l’intestin par le microbiote intestinal du nouveau-né augmente rapidement après la naissance et que le microbiote du lait maternel en est la […]

Congrès

Retrouvez les comptes-rendus des sessions présentées lors du CICBAA

- La mise en place du microbiote intestinal dès la naissance et jusqu’à l’âge de 3 ans est cruciale pour la santé future
- Introduire un synbiotique dans un lait infantile fortement hydrolysé : tout bénéfice chez l’enfant allergique
- L’immunothérapie orale accélérée pour le traitement des allergies alimentaires multiples
- Introduire précocement l’arachide dans l’alimentation pour réduire le risque de développer une allergie : le poids des cohortes

E - conférences

elit. diam quis luctus Curabitur mi, amet, felis