Edito APLV

Prévoir l’échec de l’immunothérapie et réduire le flou de l’étiquetage « de précaution »

L’immunothérapie orale est une option thérapeutique pour l’allergie aux protéines de lait de vache. Les protocoles sont toutefois longs et fastidieux et il peut être utile de repérer précocement les signes précurseurs d’un risque d’échec. Si moins de la moitié des protocoles se soldent par un succès complet, les succès partiels sont toutefois intéressants car ils réduisent les risques de réactions graves en cas d’ingestion accidentelle de faibles quantités de protéines de lait de vache.

Le signalement des allergènes sur les étiquettes des produits préemballés est une aide précieuse pour la prévention de ces accidents, mais la multiplication de l’étiquetage « de précaution », non règlementé, tend à brouiller les pistes. Est-il possible de limiter le flou ?

 

Bonne lecture sur aplv.fr !

L’équipe Allergie NUTRICIA

Actualités médicales JIM

JIM

L’immunothérapie orale : repérer les signes avant-coureurs d’échec

L’immunothérapie orale (ITO) aux aliments consiste à administrer des doses orales croissantes d’allergène pour désensibiliser progressivement le patient. Une recommandation publiée récemment suggérait une prise en charge par l’ITO pour les enfants présentant une allergie aux protéines de lait de vache (APLV) et n’ayant pas acquis une tolérance à l’âge de 4-5 ans. Les données montrent une efficacité significative de […]

JIM

L’étiquetage de précaution pourrait tenir compte des doses de référence

L’étiquetage des aliments pré-emballés doit mentionner la totalité des ingrédients utilisés pour leur préparation, y compris la présence de 14 allergènes majeurs. Parallèlement à cette information, l’étiquetage dit de précaution (« traces éventuelles de … », « risque de présence fortuite de… », « peut contenir… ») a été mis en place à l’initiative des entreprises du secteur agro-alimentaire et met en garde les consommateurs contre […]

JIM

La matrice alimentaire : quel rôle dans la potentialité allergique des protéines ?

La résistance à la protéolyse gastro-intestinale est classiquement considérée comme l’un des facteurs décisifs pour qu’une protéine soit potentiellement un allergène alimentaire. Toutefois, des études récentes ont montré que la résistance à la pepsine et à la pancréatine est en réalité un faible prédicteur d’allergénicité. La sensibilité des protéines est le plus souvent testée avec des protéines purifiées en solutions, […]

JIM

Des protéines d’origine bovine sont présentes dans le lait maternel

Le lait maternel est naturellement bien équilibré du point de vue nutritionnel et contient une grande variété de composants favorables à la croissance et au développement du nourrisson. Il exerce aussi un effet bénéfique en termes d’immunité, et de nombreux travaux ont démontré qu’il protégeait contre le développement de la maladie atopique. En complément des protéines endogènes, très importantes de […]

Congrès

Retrouvez les comptes-rendus des sessions présentées lors des JIRP

- Prévention de l'allergie de l'enfant : de l'exclusion à la tolérance
- Réintroduire les protéines de lait de vache, est-ce possible en pratique de ville ?

E - conférences