Edito APLV

De la prise en charge nutritionnelle de l’œsophagite à éosinophiles à celle de l’enfant APLV !

 

En cette période compliquée, nous souhaitons vous réaffirmer tout notre soutien.

Dans cette livraison du mois de mars, c’est l’œsophagite à éosinophiles, pathologie rare qui est à l’honneur et nous avons principalement ciblé sa prise en charge nutritionnelle et surtout la diète élémentaire.

Limiter le développement des phénomènes allergiques, c’est dans cette perspective que se positionne Pepticate® Syneo®, dernière innovation de NUTRICIA, destiné aux enfants ayant une APLV. Pepticate ®Syneo® est le seul hydrolysat actuellement disponible enrichi en synbiotiques (mélange synergique de probiotique [Bifidobacterium breve] et de prébiotiques [fructo- et galacto- oligosaccharides]). Deux études ont notamment montré que des nourrissons souffrant d’une dermatite atopique et ayant reçu Pepticate® Syneo® ont moins de symptômes asthmatiformes et ont un microbiote intestinal qui se rapproche davantage de celui d’enfants allaités en bonne santé (1).

Bonne lecture sur aplv.fr !

L’équipe Allergie NUTRICIA

(1) Vander Aa et coll. Clin Exp Allergy 2010 et 2011.

Actualités médicales JIM

JIM

La pluridisciplinarité, clé de la prise en charge de l’œsophagite à éosinophiles

De nombreux travaux suggèrent que la prévalence et l’incidence de l’œsophagite à éosinophiles sont en augmentation. Globalement, la prévalence serait de 0,5 à 1 cas/1 000 personnes et l’incidence de 10/10 000. De grandes variations régionales ont toutefois été notées. L’œsophagite à éosinophiles est une pathologie multifactorielle, liée à des facteurs environnementaux, immuns et génétiques. Et, il apparaît désormais clairement […]

JIM

La diète élémentaire améliore la majorité des œsophagites à éosinophiles

De nombreux auteurs s’accordent sur le fait que l’incidence de l’œsophagite à éosinophiles est en augmentation. On ne sait pas toutefois si elle augmente réellement sous l’influence de facteurs environnementaux ou s’il s’agit de l’effet d’une meilleure détection. Une méta-analyse récente estimait cette incidence à 34,4/100 000 en Amérique du Nord et en Europe avec des variations importantes selon les […]

JIM

L’anaphylaxie du nourrisson, une entité particulière

La réelle prévalence de l’anaphylaxie alimentaire chez le nourrisson de moins de 1 an est encore inconnue. Un groupe d’experts a récemment édité des principes de reconnaissance, diagnostic et prise en charge de l’anaphylaxie dans ce groupe d’âge, mais il a aussi attiré l’attention sur le manque de données disponibles et sur la nécessité d’établir de nouvelles recommandations et d’améliorer […]

JIM

Proctocolite induite par des protéines alimentaires : quels facteurs pronostiques ?

La proctocolite induite par des protéines alimentaires (FPIAP pour food protein-induced allergic proctocolitis) survient dans les 6 premiers mois de vie. Il s’agit d’une allergie alimentaire intestinale non-IgE médiée. Des selles sanglantes intermittentes sont retrouvées chez des nourrissons en bonne santé. Les symptômes commencent en général progressivement à l’âge de 2 à 8 semaines (parfois dès la première semaine). Dans […]

Congrès

Retrouvez les comptes-rendus des sessions présentées lors du CICBAA

- La mise en place du microbiote intestinal dès la naissance et jusqu’à l’âge de 3 ans est cruciale pour la santé future
- Introduire un synbiotique dans un lait infantile fortement hydrolysé : tout bénéfice chez l’enfant allergique
- L’immunothérapie orale accélérée pour le traitement des allergies alimentaires multiples
- Introduire précocement l’arachide dans l’alimentation pour réduire le risque de développer une allergie : le poids des cohortes

E - conférences

commodo felis ut luctus vel, libero id, venenatis, mi, eget