Edito APLV

Pleins feux sur le lait de mère

Une fois n’est pas coutume, c’est le lait maternel qui a retenu notre attention en ce début d’automne. C’est un aliment naturellement riche en prébiotiques qui concourent à la mise en place du microbiote du nourrisson. D’où l’intérêt porté à ces substrats quand il s’agit de mettre au point des formules de lait artificiel les mieux adaptées. A contrario, le lait de mère peut être, rarement, responsable de symptômes chez l’enfant, comme le montre une observation de SEIPA (syndrome d’entérocolite induite par les protéines alimentaires) survenu chez un enfant pourtant nourri au sein.

Si vous l’aviez manquée, nous sommes également très heureux de vous inviter à revisionner le SympoLive qui a eu lieu le 2 octobre dernier : Le Pr. Tounian nous présente de manière très pratique les nouvelles formes d’allergies alimentaires et comment les reconnaître, et Line Jouannic nous délivre tous ses bons conseils pour la prise en charge nutritionnelle des enfants APLV. Les deux topos sont suivis d’une session dynamique de questions/réponses !

Bonne navigation sur aplv.fr !

L’équipe Allergie NUTRICIA

Actualités médicales JIM

JIM

Les prébiotiques concourent à la mise en place du microbiote du nourrisson

Les prébiotiques sont encore assez mal connus dans la population générale et aussi chez les professionnels de santé et sont souvent confondus avec les probiotiques. Il s’agit pourtant d’acteurs majeurs pour la modulation du microbiote intestinal. Chez le nourrisson, il a été démontré que les prébiotiques jouent aussi un rôle essentiel dans l’établissement du microbiote. Une équipe parisienne a fait […]

JIM

APLV et croissance : des données rassurantes

L’alimentation des nourrissons allergiques aux protéines de lait (APLV), et qui ne peuvent être allaités, fait appel aux hydrolysats poussés ou aux formules à base d’acides aminés. Un suivi étroit de la croissance de ces enfants est recommandé, notamment pour ceux qui commencent très tôt les formules hypoallergéniques. Des carences nutritionnelles pourraient en effet survenir, conséquences de la maladie elle-même […]

JIM

Ce n’était pas un choc septique, mais un SEIPA

Le syndrome d’entérocolite induite par les protéines alimentaires (SEIPA) est l’une des formes les plus sérieuses d’entéropathie. Sa physiopathologie n’est pas encore parfaitement connue, mais impliquerait une activation des lymphocytes-T lors de l’absorption de l’aliment en cause, ce qui déclencherait une réponse inflammatoire locale, une augmentation de la perméabilité gastro-intestinale et, enfin, le passage de fluides dans la lumière gastro-intestinale. […]

Congrès

Retrouvez les comptes-rendus des sessions présentées lors du congrès des Sociétés de Pédiatrie 2018

E - conférences