JIM

L’alimentation de l’enfant ayant une APLV pourrait influencer l’acquisition de la tolérance

L’allergie aux protéines du lait de vache (APLV) non IgE-médiée est de diagnostic difficile. Les signes sont souvent retardés et il n’existe pas de test diagnostique spécifique. C’est sans doute la raison pour laquelle la littérature médicale consacre beaucoup moins de pages à ce type d’allergie qu’à l’allergie IgE médiée. C’est ce qui fait l’intérêt d’une étude publiée récemment, consacrée […]

JIM

Du lait sans β-lactoglobuline pour les allergiques : ce n’est plus de la science-fiction !

L’allergie aux protéines de lait de vache serait en augmentation et concerne actuellement entre 0,3 % et 3,5 % des enfants. En attendant l’acquisition de la tolérance, le régime d’éviction a un impact non négligeable sur la qualité de vie de l’enfant et celle de toute sa famille. Il peut avoir aussi des répercussions sur la santé du jeune patient. […]

JIM

Quand des professionnels de santé goûtent les hydrolysats de protéines…

Le choix d’une formule hypoallergénique, pour les enfants allergiques aux protéines du lait de vache et qui ne sont pas allaités, n’est pas toujours simple. En première intention, un hydrolysat poussé de protéines, le plus souvent de caséine ou de protéines du lactosérum, est habituellement proposé. La difficulté, avec ces préparations, est qu’elles sont réputées pour leur faible palatabilité et […]

JIM

Les prébiotiques concourent à la mise en place du microbiote du nourrisson

Les prébiotiques sont encore assez mal connus dans la population générale et aussi chez les professionnels de santé et sont souvent confondus avec les probiotiques. Il s’agit pourtant d’acteurs majeurs pour la modulation du microbiote intestinal. Chez le nourrisson, il a été démontré que les prébiotiques jouent aussi un rôle essentiel dans l’établissement du microbiote. Une équipe parisienne a fait […]

JIM

APLV et croissance : des données rassurantes

L’alimentation des nourrissons allergiques aux protéines de lait (APLV), et qui ne peuvent être allaités, fait appel aux hydrolysats poussés ou aux formules à base d’acides aminés. Un suivi étroit de la croissance de ces enfants est recommandé, notamment pour ceux qui commencent très tôt les formules hypoallergéniques. Des carences nutritionnelles pourraient en effet survenir, conséquences de la maladie elle-même […]

JIM

Ce n’était pas un choc septique, mais un SEIPA

Le syndrome d’entérocolite induite par les protéines alimentaires (SEIPA) est l’une des formes les plus sérieuses d’entéropathie. Sa physiopathologie n’est pas encore parfaitement connue, mais impliquerait une activation des lymphocytes-T lors de l’absorption de l’aliment en cause, ce qui déclencherait une réponse inflammatoire locale, une augmentation de la perméabilité gastro-intestinale et, enfin, le passage de fluides dans la lumière gastro-intestinale. […]

Page 1 sur 512345