JIM

Le lait maternel contribue à l’implantation du microbiote de l’enfant et au développement de son immunité

Plusieurs études récentes suggèrent que le lait maternel, non seulement procure à l’enfant une protection passive contre les infections, mais favorise aussi son développement immunitaire. Le lait maternel fournit à l’enfant des facteurs bioactifs parmi lesquels les immunoglobulines, cytokines, chémokines, facteurs de croissance, hormones, lactoferrine, dont le colostrum est particulièrement riche. Il intervient aussi sur l’immunité de l’enfant par l’intermédiaire […]

JIM

Les cellules T font le lien entre le microbiote et l’asthme allergique

Le microbiote intestinal et les cellules T présentes dans la muqueuse intestinale entretiennent, dans des conditions homéostatiques, un dialogue favorable au développement du système immunitaire. Les récepteurs des cellules T sont réactifs aux antigènes dérivés du microbiote, nécessaires à la maturation du système immunitaire et à la colonisation de l’intestin. Différents signaux émis par le microbiote orientent les cellules T […]

JIM

Les émollients ne préviennent pas l’apparition de l’eczéma

L’eczéma concerne environ 1 enfant sur 5.  Il est associé à une augmentation du risque d’allergie alimentaire, d’asthme, de rhinite allergique. Une altération de la barrière cutanée semble jouer un rôle important dans sa physiopathologie. De plus, une barrière cutanée défectueuse pourrait favoriser la sensibilisation aux allergènes alimentaires. L’application d’émollients a été proposée en prévention primaire de l’eczéma chez les […]

JIM

Les applications d’émollients pourraient favoriser l’allergie alimentaire

L’application régulière d’émollients est souvent préconisée chez les enfants à risque d’atopie, dans un but de préservation de la qualité de la barrière cutanée. Une étude récente montrait toutefois l’absence d’efficacité de l’application régulière d’émollient sur le risque d’eczéma à 2 ans, et une augmentation (non significative) du risque d’allergie alimentaire, dans un groupe d’enfants à risque atopique. Pour vérifier […]

JIM

Prévention de l’allergie alimentaire : les recommandations mises à jour

Les allergies alimentaires sont fréquentes et altèrent significativement la qualité de vie des patients. Elles touchent principalement des nourrissons et jeunes enfants et concerneraient 1 personne sur 10 dans les pays à hauts revenus. La question cruciale est de disposer de mesures efficaces et sûres pour les prévenir. L’Académie européenne d’allergie et d’immunologie clinique (EAACI) avait élaboré des recommandations sur […]

JIM

L’eczéma de contact allergique : priorité aux patch-tests

L’eczéma de contact allergique est un motif fréquent de consultation. Alors qu’il était considéré comme rare chez l’enfant, plusieurs travaux récents ont suggéré qu’il représenterait en réalité 20 % des dermatites pédiatriques. Une augmentation de l’exposition aux allergènes, et une amélioration de la prise en charge diagnostique, sont sans doute à l’origine de l’augmentation de la prévalence constatée ces dernières […]

JIM

L’ESPGHAN met à jour ses recommandations pour le diagnostic de maladie cœliaque de l’enfant

La maladie cœliaque est une maladie systémique, auto-immune, liée à l’ingestion de gluten, chez des individus génétiquement prédisposés. Tous les groupes d’âges sont concernés, selon un grand éventail de manifestations cliniques. Un certain nombre de travaux suggèrent que la maladie reste sous-diagnostiquée. En janvier 2020, la Société Pédiatrique Européenne de Gastroentérologie, Hépatologie et Nutrition (ESPGHAN) a publié de nouvelles recommandations […]

JIM

Les FOS, le microbiote et le tryptophane, une combinaison gagnante dans l’allergie ?

L’incidence de l’allergie alimentaire augmente régulièrement. L’origine de cet accroissement n’est pas bien établie, mais de nombreuses recherches s’orientent vers une responsabilité de l’alimentation de type « occidental », c’est-à-dire plus riche en calories et en protéines et pauvres en fibres. Les travaux de recherche ont mis en évidence une interaction entre le microbiote intestinal et l’immunité, montrant que des altérations […]

JIM

Les soins dermatologiques préventifs n’auraient pas d’impact sur la survenue de l’eczéma de l’enfant

L’eczéma est fréquent chez l’enfant, et apparaît souvent avant le premier anniversaire. Il peut être d’évolution prolongée, mais peut aussi s’améliorer ou disparaître quand l’enfant avance en âge. Des soins locaux sont souvent proposés en prévention primaire de l’eczéma ou de l’allergie alimentaire de l’enfant, dans le but : d’améliorer les fonctions de la barrière cutanée, de réduire la sécheresse […]