JIM

APLV et croissance : des données rassurantes

L’alimentation des nourrissons allergiques aux protéines de lait (APLV), et qui ne peuvent être allaités, fait appel aux hydrolysats poussés ou aux formules à base d’acides aminés. Un suivi étroit de la croissance de ces enfants est recommandé, notamment pour ceux qui commencent très tôt les formules hypoallergéniques. Des carences nutritionnelles pourraient en effet survenir, conséquences de la maladie elle-même […]

JIM

Ce n’était pas un choc septique, mais un SEIPA

Le syndrome d’entérocolite induite par les protéines alimentaires (SEIPA) est l’une des formes les plus sérieuses d’entéropathie. Sa physiopathologie n’est pas encore parfaitement connue, mais impliquerait une activation des lymphocytes-T lors de l’absorption de l’aliment en cause, ce qui déclencherait une réponse inflammatoire locale, une augmentation de la perméabilité gastro-intestinale et, enfin, le passage de fluides dans la lumière gastro-intestinale. […]

JIM

Le test de provocation orale reste le gold standard dans l’allergie aux protéines de lait de vache

L’allergie aux protéines de lait de vache concerne environ 2 % des enfants. Son pronostic est favorable puisque, dans 80 % des cas, elle disparaît avant l’âge de 4 ans. Le diagnostic n’est pourtant pas anodin car ses conséquences sur la vie de l’enfant et de la famille sont loin d’être négligeables. Il se doit donc d’être rigoureux et exact. L’étude des antécédents, […]

JIM

Le lait maternel a un rôle essentiel pour le développement du microbiote et de l’immunité

Un nourrisson allaité absorberait jusqu’à 800 000 bactéries quotidiennement par le lait maternel. Après l’apport microbien de la naissance, il s’agit de la seconde source de microbes pour l’intestin du nouveau-né. Le lait maternel joue ainsi un rôle fondamental dans la colonisation bactérienne et la mise en place du microbiote intestinal. Malgré des variations individuelles dans les types et l’abondance […]

JIM

Le DRACMA : quelle influence sur la prise en charge de l’APLV ?

Des experts internationaux établissaient en 2010 des recommandations pour le diagnostic et la prise en charge de l’allergie aux protéines de lait vache (APLV). Ce document, intitulé DRACMA (Diagnosis and Rationale for Action against Cow’s Milk Allergy) a été élaboré en adoptant le GRADE (Grades of Recommendation Assessment, Development and Evaluation), méthode qui permet une adaptation des recommandations aux situations […]

JIM

La protéomique ouvre la voie à la prise en charge individualisée des allergiques

L’allergie aux protéines de lait de vache (APLV) est l’une des allergies alimentaires les plus fréquentes. Il s’agit d’une réaction immuno-médiée contre une ou plusieurs protéines du lait. Un diagnostic d’APLV implique un régime d’exclusions alimentaires impactant significativement la vie quotidienne et non exempt de risques nutritionnels. Il se doit donc d’être précis et sûr. Actuellement, le diagnostic s’appuie sur […]

JIM

L’allergie aux protéines de lait maternel existe-t-elle vraiment ?

Depuis de nombreuses années, une polémique est engagée sur le fait de savoir si les patients allergiques aux protéines de lait peuvent réellement être sensibilisés aux protéines du lait maternel. Certains nourrissons allergiques aux protéines de lait de vache présentent en effet des manifestations allergiques alors qu’ils sont allaités et que la mère respecte à la lettre les consignes d’éviction […]